Concerts - Expositions - Lectures

Lectures en Arles Nuit de la poésie Le samedi 23 juin 2018
de 19 heures à minuit
Abbaye de Montmajour

                                                                                                                                               

Introduction : Fables de La Fontaine par les enfants de l’école Domaine du Possible



Zabou BREITMAN

lit Futurs parfaits de Véronique BIZOT

   

Tout est simple et tout se complique, rien ne se passe (en apparence) et pourtant tout arrive – tout peut arriver – dans les nouvelles à l’humour noir et lumi­neux de Véronique Bizot : un homme se fait construire une maison invivable, un reporter de guerre meurt dans un déjeuner de famille, un frère et une sœur achètent une voiture...

Zabou Breitman baigne dans le théâtre et le cinéma depuis sa plus tendre enfance. Au cinéma, elle joue sous la direction de Coline Serreau, de Philippe Lioret, ou encore du tandem Jaoui / Bacri pour Cuisine et dépendances en 1993. Fort de cette expérience devant la caméra, elle passe à la réalisation en 2001 et signe son premier long métrage : Se souvenir des belles choses, avec dans les rôles principaux Bernard Campan et Isabelle Carré. Suivront L’Homme de sa vie, Je l’aimais, et No et moi en 2010, son troisième long métrage en tant que réalisatrice, dans lequel elle interprète la mère d’une adolescente rebelle.

***

Catherine HIEGEL

lit Les Impératifspoèmes de l’ascèse, d’AL-MA’ARRÎ

  

Au XIe siècle, au sud d’Alep, un poète s’isole des hommes jusqu’à sa mort. Ma‘arrî s’astreint jour après jour, durant près de cinquante ans, à des exercices spirituels : jeûner, méditer, moduler des vers font partie intégrante de son ascèse. Pour cet esprit enfermé dans sa cécité, il s’agit de tirer l’existence au clair, dans l’éblouissement aveugle de la poésie.

Catherine Hiegel intègre le Conservatoire national supérieur d’art dramatique dans les classes de Jean Marchat puis de Lise Delamare, puis entre  à la Comédie-Française en 1969. Elle a fait peu de passages au cinéma, mais son interprétation dans le film La vie est un long fleuve tranquille d’Étienne Chatiliez, sorti en 1988, l’a rendue populaire. Elle travaille avec des metteurs en scène aussi variés que Philippe Adrien, Patrice Chéreau, Dario Fo, Jorge Lavelli, Joël Jouanneau, Jacques Lassalle, Jean-Paul Roussillon, dans le répertoire classique comme contemporain.

***

Hugues QUESTER

lit Le Testament amoureux de Serge REZVANI

   

“Ce comédien qui a joué au théâtre sous la direction des plus grands : Patrice Chéreau, Claude Régy, Giorgio Strehler, Jacques Lassalle, Roger Planchon, Jorge Lavelli, Stéphane Braunschweig, mais aussi avec Bruno Bayen, Georges Wilson, Gabriel Garran, Adrian Noble (metteur en scène à la Royal Shakespeare Compagny), Marie-Louise Bischofberger, Jean-Luc Lagarce, Robert Hossein...; qui a tout pratiqué, les marges, l'avant-garde, le classique, Shakespeare comme Sarraute, Hoffmannsthal comme Euripide, cet acteur non moins physique que cérébral reste insaisissable. Comme à la frontière de plusieurs mondes. C'est le théâtre qui nourrit son art, qui lui donne sa force, celle d'un amoureux, d'un athlète, voire d'un ascète du texte et de la scène." Pascal Bonitzer


Nuit de la poésie : 15 € tarif unique
Navette gratuite à 18 h 15 devant l’hôtel Jules-César (aller et retour)