Concerts - Expositions - Lectures

Concert XXXIIe Sem. ste - M. de Villoutreys, C. Plubeau, O. Baumont Le mardi 04 avril 2017
20 h 30
Chapelle du Méjan

Maïlys de Villoutreys, soprano
Christine Plubeau, viole de gambe
Olivier Baumont, clavecin & orgue positif

“Du carnaval à la Semaine Sainte à la cour de Versailles”
Concert émaillé de textes extraits des Mémoires de Saint-Simon

André Danican Philidor : musiques pour voix et basse continue (extraits du Roy de la Chine et de La Noce de Village)
François Couperin : Les Folies françoises ou les Dominos, Première Suite en mi mineur
Michel Richard Delalande : Leçon de Ténèbres

                    

Après ses brillantes études au CNSM de Paris, Maïlys de Villoutreys se produit dans de nombreuses salles européennes. A l’Opéra Royal de Versailles, elle incarne Amour dans Orphée et Eurydice de Gluck, et Clarine dans Platée de Rameau sous la baguette de Jean-Claude Malgoire. Son goût prononcé pour le répertoire baroque l’amène à travailler avec les Folies Françoises, mais aussi avec Amarillis, Pygmalion, le Ricercar Consort, les Musiciens du Paradis, l’ensemble Desmarest, la Simphonie du Marais…

Christine Plubeau étudie la viole de gambe au Conservatoire Royal de La Haye et y obtient un diplôme de soliste. De retour en France, elle intègre de nombreux ensembles, Les Folies Françoises, Le Poème Harmonique, La Grande Ecurie dirigée par Jean-Claude Malgoire, L’Arpeggiata, Cantus Köln avec lesquels elle travaille régulièrement. Par ailleurs, elle poursuit une carrière de soliste et se consacre également au répertoire de musique de chambre en collaboration avec des musiciens et des chanteurs talentueux comme Olivier Baumont, Philippe Jaroussky, Jean-Paul Fouchécourt... Elle est invitée dans les festivals les plus prestigieux, en France comme à l’étranger.

Curieux et érudit, Olivier Baumont se passionne aussi bien pour Rameau et Couperin que pour les compositeurs russes du XVIIIe siècle et la musique américaine des Lumières. Il a publié de nombreux ouvrages consacrés à la musique baroque. Premier Prix à l’unanimité de clavecin et de musique de chambre au CNSM de Paris, Olivier Baumont est invité à plusieurs reprises par Gustav Leonhardt à ses cours d’interprétation à Cologne. Il participe à des festivals européens mais aussi en Asie et en Amérique du Nord. S’il se produit essentiellement en récital, Olivier Baumont a multiplié les collaborations artistiques, non seulement avec des musiciens comme Hugo Reyne ou Florence Malgoire mais aussi avec des comédiens tels que Nicolas Vaude et Nicolas Marié.