Concerts - Expositions - Lectures

Concert Week-end Fraternité générale Du samedi 05 novembre 2016 au dimanche 06 novembre 2016



Collectif “FRATERNITÉ GÉNÉRALE” à Arles

L’association du Méjan, Cargo de nuit, le conservatoire de musique du pays d’Arles
et le festival “les Suds à Arles” ont décidé de constituer un collectif pour :

s’inscrire dans le mouvement national “FRATERNITÉ GÉNÉRALE”
proposer des animations dans le cadre du “Week-end de la Fraternité” des 5 et 6 novembre.

***

Samedi 5 novembre
12 h 30 “Jam di Mesa” sur une terrasse des Lices : impros festives
13 h 30 Déambulation des “Sax Toys” des Lices au Capitole
Capitole
15 heures “Stop Breaking Down”: A tribute to the Rolling Stones
16 h 30 Déambulation avec les “Sax Toys“ jusqu’à la place Nina-Berberova
Place Nina-Berberova
17 h 30 “Vice et vertu“ : Quand la chanson française rencontre le Flamenco
(En cas d’intempéries repli salle du Capitole)

Dimanche 6 novembre
Cargo de nuit
16 heures “Voyage en quatuor d’accordéons“ : de Bach à Galliano en passant par Piaf, l’accordéon autrement...

***

Avec le concours de la communauté d’agglomération ACCM et de la ville d’Arles

Le Mouvement FRATERNITÉ GÉNÉRALE

Les objectifs :
1. Promouvoir la fraternité partout en France pour lutter contre les rejets, les replis communautaires et identitaires
2. Mettre la culture à la portée de tous

La Fraternité pour nous rassembler
Depuis le 13 novembre 2015, nous mobiliser est une urgence mais autour de quoi nous rassembler ? Comment
lutter contre les peurs, les rejets, les replis identitaires et communautaires ? Comment promouvoir la tolérance
et rappeler les bénéfices que nous pouvons tirer de nos différences, de notre diversité ? En puisant dans nos
racines pour réhabiliter la grande oubliée de notre devise républicaine : la fraternité. La fraternité est un
principe fort, à la fois symbolique et concret. Elle est aujourd’hui mise à mal, à la fois par la gravité accrue des
fractures sociales et par le choc dramatique des ignorances entre cultures et communautés, des intolérances et
des replis sur soi. Or, la fraternité, morale et sociale, est une urgence. Unissons-nous pour la promouvoir, pour
lui donner le plus grand élan possible, à travers un essaimage d’actions culturelles, pédagogiques et citoyennes
sur tout le territoire. Donnons la vie à un grand Mouvement de la Fraternité ! Incarnons-la !

À partir du 2 novembre 2016, avec en point d’orgue le “Week-end de la Fraternité” des 5 et 6 novembre,
mettons-la en acte au quotidien à travers des gestes simples et des engagements qui impulseront dans notre
société un élan de mobilisation durable.

Nous pouvons tous, et tout de suite, commencer à la faire exister !

Abdennour BIDAR Président de l’association “Fraternité générale”